Hugo et Jessica discutent la situation. Jessica avertit Hugo du fait que c'était Olga qui a jeté le pétard vers la fenêtre. Elle reconnaît qu'Hugo est au prises avec sa conscience de tuer Hoederer, et elle suggère qu'Hugo essaie de travailler avec, au lieu de contre, Hoederer. Hugo est sûr que ce n'est pas possible, mais Jessica reste inébranlable. On peut récapituler les vues politiques d'Hugo par la question du roman, "il faut tuer les gens qui n'ont pas vos idées?", et sa réponse, "quelquefois". Hugo voudrait devenir un activiste du parti, mais il trouve la transition très difficile. Il nie qu'il ne peut pas exécuter sa mission, et il essaie de se convaincre qu'il est sur la pointe d'assassiner Hoederer. Sans un grand stimulant, on doute qu'Hugo ait assez de force mentale pour tuer Hoederer.






Erik Sullivan
06/10/10